MONTE-CARLO BAY

Dans google Street-View, tous les visages sont floutés. C’est un monde d’individus suspects où chacun devient coupable de son propre visage.Toutes les images que je capture on l’air d’images volées. En stockant et en organisant ces images je joue le jeu de la filature. Je traque chaque détails qui pourrait constituer une raison à l’agitation que j’observe. Ces individus pris en flagrant délit dans les transactions de leur vie, dévoilent par leurs postures un sentiment de culpabilité, renforcé par le flou délibérément posé sur leur visage. Coupable d’être aperçu sans raisons, je cherche pour eux un sens fictionnel qui donnerait un autre statut à leurs existences iconographiques.